Suivez-nous | français

Regard sur la Chine

[Reportage spécial] « Amitié et partenariat resserrés entre la Chine et Djibouti »--- Interview de Abdallah Abdillahi Miguil, ambassadeur de Djibouti en Chine

Je veux commenter  MA YAN 2017-07-19 04:01:43    Source:Xinhua

Abdallah Abdillahi Miguil, ambassadeur de Djibouti en Chine (WANG YU)

Dans cette interview, l'ambassadeur de Djibouti en Chine revient sur l'amitié qui unit les deux pays, décrit les projets d'infrastructures financés par la Chine à Djibouti et analyse les perspectives pour ce pays africain après le lancement de l'initiative chinoise des Nouvelles Routes de la Soie.

« La Chine et Djibouti sont deux pays liés par une amitié de longue date, traditionnellement basée sur la confiance politique et le soutien mutuel, consolidée de surcroît par de fermes relations commerciales et économiques », fait remarquer M. Abdallah Abdillahi Miguil, ambassadeur de Djibouti en Chine, lors d'une interview qu'il a accordée à La Chine au présent.

Depuis son entrée en fonction en 2011, M. l'Ambassadeur a visité sans répit plusieurs villes chinoises en vue de mieux connaître le développement chinois, tout en favorisant les échanges commerciaux, économiques et universitaires entre les institutions chinoises et djiboutiennes. Il se dit admiratif des progrès que la Chine a réalisés et espère bien que Djibouti saura profiter du renforcement des relations bilatérales pour avancer à grandes enjambées. « Concernant le développement des villes chinoises, le constat est pour moi sans appel au vu des constructions pharaoniques que l'on peut effectivement observer dans presque toutes les zones urbaines en Chine. Le progrès accompli est palpable et visible. Il est, en effet, fondamental que nous apprenions de ce modèle de développement et que nous nous en inspirions pleinement afin d'en extraire les mérites tout en tenant compte de nos réalités nationales. »

Entretenir l'amitié entre la Chine et Djibouti

Au lendemain de son accession à l'indépendance le 27 juin 1977, Djibouti a immédiatement tissé des relations amicales avec la République populaire de Chine. Et chemin faisant, cette amitié s'est cristallisée par l'établissement de relations diplomatiques, le 8 janvier 1979. Depuis, les deux pays cultivent un climat propice au développement des relations, qui se traduit en une amitié fraternelle entre la République populaire de Chine et la République de Djibouti.

« Nul doute que la Chine aujourd'hui prête main forte à Djibouti, et à l'Afrique de façon générale, et ce dans divers secteurs d'activités indispensables au développement économique », explique M. l'Ambassadeur. D'après lui, la Chine apporte à Djibouti une aide précieuse notamment dans le domaine des infrastructures, de la santé, de la jeunesse, de l'éducation et de la culture. Ces contributions chinoises permettront à Djibouti non seulement de lutter contre la pauvreté et le manque d'instruction, mais aussi d'encourager l'épanouissement de son économie.

Il nous donne des exemples qui illustrent ce sentiment d'amitié qu'éprouve la Chine à l'égard de Djibouti. Le chemin de fer Addis-Abeba–Djibouti, qui relie la capitale de l'Éthiopie et le port de Djibouti, a été construit par China Railway Group et China Railway Construction Corporation avant d'être officiellement inauguré en 2016. Financée grâce à un investissement chinois de 4 milliards de dollars, cette ligne ferroviaire, surnommée « Chemin de fer Tanzanie-Zambie de la nouvelle époque », facilite l'interconnexion en Afrique de l'Est. Elle diminue grandement le temps de trajet entre Addis-Abeba et Djibouti, jusqu'à dix heures. Cette commodité de transport permettra à Djibouti de mettre en valeur le potentiel de son port et de dynamiser la croissance de son économie nationale.

Qui plus est, sachant pertinemment que la jeunesse est déterminante pour la durabilité et l'avenir des relations bilatérales entre la Chine et Djibouti, les universités chinoises accueillent de plus en plus d'étudiants djiboutiens, en vertu d'une politique de partenariat tous azimuts avec des universités africaines. De nombreux étudiants djiboutiens, dont 25 % comptent sur les bourses d'études accordées par le gouvernement chinois, ont l'opportunité de partir en Chine pour y poursuivre une formation avancée et y découvrir un monde nouveau. « C'est à travers des contacts mutuels permanents, des formations continues, la délivrance de bourses d'études à nos étudiants, toujours plus nombreux aujourd'hui à s'inscrire dans les universités chinoises, que nos deux peuples pourront mieux s'apprécier et mieux se comprendre », exprime M. l'Ambassadeur.

Attirer davantage d'entreprises chinoises

L'ouverture des entreprises chinoises au marché international n'a jamais été aussi impressionnante qu'aujourd'hui, signe du renouveau de l'économie chinoise. Avec le soutien du gouvernement chinois, de plus en plus de sociétés « sortent des frontières » pour déployer leurs activités, notamment sur le continent africain. En effet, l'Afrique apparaît naturellement comme un terreau fertile et une destination de choix pour les investissements. Ces investissements chinois stimuleront le développement des pays africains.

Dans ce contexte, Djibouti a adopté une série d'importantes mesures favorisant l'implantation des firmes internationales, en particulier celles d'origine chinoise, pour saisir cette opportunité de développement. M. l'Ambassadeur note que ces dispositions ont pu être prises sous la direction clairvoyante de son président, Ismaïl Omar Guelleh.

D'après M. l'Ambassadeur, la République de Djibouti offre de nombreux avantages à même d'attirer toujours plus de compagnies chinoises : outre sa stabilité politique, sécuritaire et monétaire, elle octroie aux entreprises chinoises un accès direct à un certain nombre de marchés avec lesquels le pays a signé des accords préférentiels, comme le Marché commun de l'Afrique orientale et australe (COMESA) abritant plus de 500 millions de consommateurs, le monde arabe, le marché AGOA (African Growth and Opportunity Act) et l'Union européenne. De plus, Djibouti a établi un cadre légal souple mais précis pour les investisseurs souhaitant s'implanter dans le pays, concrétisé par la mise en place d'un guichet unique. Cet instrument moderne permet de faciliter et d'accélérer l'ensemble des formalités administratives pour que celles-ci puissent être accomplies en l'espace de 24 heures.

Pour une meilleure coordination et une plus grande efficacité, une chambre de compensation a également été fondée afin de permettre aux opérateurs économiques de réaliser des échanges commerciaux sans avoir besoin de passer par le dollar, afin de préserver ces échanges des fluctuations monétaires.

« Plusieurs grandes sociétés chinoises opèrent dans notre pays actuellement et nous nous en réjouissons. Pour vous fournir quelques chiffres, la nouvelle zone franche de Djibouti, d'une superficie de 48 km², autrement dit l'une des plus grandes en Afrique, enregistre déjà pour le début de l'année 2017 plus de 500 entreprises, d'origine chinoise pour la grande majorité d'entre elles », explique M. l'Ambassadeur.

Participer à l'initiative des Nouvelles Routes de la Soie

En 2013, le président chinois Xi Jinping a lancé l'initiative des Nouvelles Routes de la Soie, initiative saluée par de nombreux pays riverains. Celle-ci prévoit notamment la création d'un axe maritime desservant l'Asie-Pacifique, l'Afrique de l'Est puis la Méditerranée. La République de Djibouti, nichée dans la corne de l'Afrique et située sur l'une des voies maritimes les plus fréquentées au monde (plus de 130 navires en moyenne par jour empruntent le détroit de Bab-el-Mandeb), a déjà pris part à cette initiative. M. l'Ambassadeur en donne une appréciation très positive : « Cette formidable initiative porte en son sein l'un des projets les plus importants et les plus ambitieux de ce siècle. »

Il poursuit en affirmant que ce mécanisme vient en complément et en renforcement du Forum sur la coopération sino-africaine, et donne à l'Afrique l'espoir d'une nouvelle ère de modernisation et d'industrialisation alimentée par une connectivité et une intégration optimisées des différentes villes et régions africaines. Grâce aux soutiens financiers et technologique de la Chine, plusieurs pays africains ont pu parvenir à un meilleur développement et à une meilleure articulation des infrastructures, notamment celles pour le transport multimodal, de façon à stimuler leur croissance économique et à élever leur niveau de vie.

Selon M. l'Ambassadeur, la participation de Djibouti sera véritablement utile au développement de cette initiative chinoise, car le pays bénéficie d'une position géographique stratégique de par son ouverture sur le détroit de Bab-el-Mandeb. Djibouti représentera une plaque tournante hautement stratégique et un nœud commercial à très haute valeur ajoutée pour l'échange et la distribution des produits chinois en Afrique et dans la péninsule arabique. L'accent sera mis en particulier sur le volet du transbordement international dans le cadre du transport maritime Asie-Europe. Derrière se cache l'ambition de construire un pont virtuel entre la Chine et Djibouti d'une part, et d'autre part, de faire de Djibouti une base logistique des marchandises chinoises pour la région de l'Afrique et du monde arabe. En tirant ainsi profit de l'initiative des Nouvelles Routes de la Soie, Djibouti pourrait devenir un centre d'affaires majeur en Afrique.

« Je souhaiterais répondre aux détracteurs de cette initiative en leur rétorquant qu'il ne s'agit pas là d'une forme d'impérialisme de la part de la Chine, mais d'un programme qui aura des répercussions positives sur l'économie mondiale, dans un esprit de mondialisation et de partage de la croissance », confie M. l'Ambassadeur. Avant de conclure : « Je n'en doute point : ce nouveau corridor commercial permettra de porter vers de nouveaux horizons les excellentes relations qui unissent la République populaire de Chine et la République de Djibouti. »

+plus Rendez-vous

chine-info.com

J’aime

Suivez nous sur Facebook chine-info.com

Suivez nous sur Twitter

@chine-info.com

suivre @chine-info.com

chine-info.com

Suivez-nous sur Instagram : chineinfophotos