Suivez-nous | français

Regard sur la Chine

[Reportage spécial] Développement par l’innovation : nouveau moteur pour une économie revitalisée

Je veux commenter  XIONG HONGRU 2017-08-07 04:50:10    Source:Chine-info.com

Le président chinois Xi Jinping l’a affirmé : l’ingrédient de base pour garantir la compétitivité de la nation est l’innovation. Depuis le XVIIIe Congrès national du Parti communiste chinois tenu en 2012, la Chine a déployé plusieurs politiques majeures pour mettre en œuvre sa « stratégie du développement tiré par l’innovation ». Cette initiative encouragera l’innovation au sein du peuple chinois qui sera le nouveau combustible de la croissance économique chinoise et permettra au pays d’opérer une montée en gamme et transformation économique à l’ère de la « nouvelle normalité ».

Le 9 juillet 2017, le Village d’intelligence artificielle de Chine a ouvert ses portes à Hangzhou. Il englobe déjà 15 plates-formes et plus de 90 projets innovants.

Grande orientation stratégique pour la modernisation globale du pays

Ni solution improvisée ni solution à court terme, le développement par l’innovation constitue une grande orientation stratégique pour la modernisation globale de la Chine. « Stimuler l’innovation revient à dynamiser le développement ; de même, élaborer des plans d’innovation revient à effectuer des plans pour l’avenir. Si nous sommes peu enclins ou lents à innover, nous prendrons du retard sur les autres », a souligné à plusieurs reprises le président Xi. Cette stratégie joue un rôle directeur décisif et irremplaçable pour l’économie chinoise à l’heure de la « nouvelle normalité ».

L’innovation favorise la transformation du mode de développement économique et social. Elle permet de s’écarter d’un modèle de croissance trop dépendant des éléments de production et de desserrer les freins à la croissance économique imposés par les ressources, l’environnement et la demande sur les marchés. En cela, l’innovation est le meilleur moyen d’atteindre un développement économique sain et durable.

À en juger par l’expérience des pays développées les plus innovants, l’innovation non seulement fait émerger de nouvelles idées et technologies, mais produit également un effet stimulant sur l’exportation, l’emploi et les opportunités commerciales. La Chine est désormais entrée dans une phase où elle s’appuie entièrement sur l’innovation pour parvenir à un développement soutenable. Pour un grand nombre d’enjeux auxquels le pays est confronté, allant des surcapacités de production au piège des revenus intermédiaires en passant par le monopole technologique international, l’innovation est nécessaire pour transformer le modèle de développement de la nation, promouvoir la restructuration industrielle ainsi qu’améliorer la qualité et l’efficacité du développement.

L’innovation est la réponse face à la nouvelle révolution technologique et industrielle que nous vivons. Elle constitue la clé pour redessiner la structure économique mondiale et le paysage concurrentiel. La nouvelle révolution technologique en marche, marquée par l’intégration entre les industries manufacturières et les nouvelles technologies (comme l’Internet mobile, l’informatique en nuage, le Big Data, l’impression 3D et l’intelligence artificielle), est devenue le facteur premier déterminant l’avantage concurrentiel d’un pays. Celui qui jouit d’une profonde capacité d’innovation sera en mesure d’orienter le cours du développement et de définir des règles pour tel ou tel secteur. Une véritable puissance économique ne se définit pas simplement comme une entité économique de grande envergure, mais aussi comme une économie présentant une forte capacité d’innovation et une structure optimisée.

La période de transition actuelle se traduit par l’aggravation des pressions à la baisse sur l’économie, dont les raisons semblent évidentes : graves surcapacités de production de produits obsolètes, baisse des revenus engrangés par certaines entreprises, ruée des capitaux de l’économie réelle vers l’économie virtuelle. Toutefois, la cause profonde de ces problèmes réside dans la structure de l’offre déraisonnée et de basse qualité qui ne répond plus à la demande en pleine évolution et en pleine diversification.

Comme la capacité à innover de la Chine s’est accrue ces dernières décennies, la marge d’évolution des technologies traditionnelles diminue, tandis que les effets positifs de l’affectation des ressources opérée lors du dernier cycle de réforme et d’ouverture s’affaiblissent. Par conséquent, la Chine devrait non seulement ouvrir plus grand les portes de son marché pour multiplier les opportunités d’investissement à grand renfort de réformes économiques globales et profondes, mais aussi promouvoir l’entrepreneuriat et l’innovation parmi le peuple, en encourageant la mise en place de nouveaux modèles de gestion et de nouveaux mécanismes de gouvernance. Il convient au pays d’exploiter les nouvelles sources de croissance économique afin d’accroître son dynamisme et d’aller plus avant dans la montée en gamme et la restructuration économique.

Le 9 juillet 2017 à Hangzhou, un visiteur essaie un simulateur spatial avec des lunettes de réalité virtuelle.

Implications et progrès du développement par l’innovation

Parmi les cinq concepts de développement proposés dans le XIIIe Plan quinquennal chinois, l’innovation apparaît en première ligne. Depuis que le développement économique du pays est entré dans la « nouvelle normalité », la Chine s’est engagée dans une période de transformation majeure qui se caractérise par le développement tiré par l’innovation.

Qualifiée d’exigence stratégique nationale, l’innovation est cruciale pour contribuer au développement socio-économique et pour mieux orienter la « nouvelle normalité ». Un mode de développement innovant sert de catalyseur apte à faire évoluer le système économique actuel en accord avec les nouvelles conditions économiques et technologiques. L’innovation est nécessaire pour générer une nouvelle force motrice de la croissance via une transformation radicale du modèle de développement.

Plus concrètement, à l’heure où le coût des facteurs de production va en croissant, il faut recourir à l’innovation technologique pour augmenter la productivité, surmonter les contraintes liées aux ressources et à l’environnement, et hausser la qualité et l’efficacité du développement. Il convient de s’appuyer sur l’innovation pour étendre l’offre effective et satisfaire la demande diversifiée des consommateurs, en tenant compte de leurs besoins. Pour faire face aux pressions environnementales et énergétiques, il faut s’engager sur la voie du développement écologique en faisant appel aux avancées technologiques. Par ailleurs, il est important de développer l’innovation au niveau régional, de construire des pôles de croissance économique régionaux et de promouvoir un développement équilibré au sein des régions. Toutefois, il est aussi primordial de considérer l’innovation selon une perspective globale, d’utiliser efficacement les ressources innovantes de la planète et de renforcer la position concurrentielle générale de la Chine en matière d’innovation sur la scène internationale.

Le développement tiré par l’innovation se traduit par une action complète centrée sur l’innovation scientifique et technologique, à laquelle doit être couplée l’innovation institutionnelle. L’innovation technologique a notamment pour objectif de maîtriser les technologies clés, d’améliorer la capacité d’innovation autonome et de parvenir à l’indépendance technologique. Adoptant une stratégie de rattrapage et de dépassement « asymétrique », la Chine développe des technologies novatrices dans un certain nombre de domaines, lesquelles transforment et modernisent les industries existantes. Il est également nécessaire d’encourager le développement de nouvelles technologies, de nouveaux produits, de nouvelles activités économiques et de nouveaux modèles de gestion pour que le développement économique ne soit plus axé sur la vitesse et l’ampleur, mais sur la qualité et l’efficacité, une initiative qui insufflera une nouvelle vitalité à la croissance économique.

Entre-temps, la Chine doit poursuivre la réforme et l’ouverture pour élaborer des mécanismes et politiques propices à l’innovation. Nous devons cultiver un marché des facteurs d’innovation pour promouvoir la qualité et la mobilité des facteurs de production, attirer une main-d’œuvre qualifiée grâce à des mesures d’incitation adéquates et nourrir l’enthousiasme pour l’innovation au sein de la société. Nous devons en outre faire jouer au marché son rôle directeur dans la recherche et le développement, la détermination du prix des matières premières et d’autres facteurs encore, en vue d’augmenter l’efficacité de l’innovation.

Dans le nouveau contexte, le développement de l’innovation en Chine est entré dans une nouvelle phase. Autrefois, dans les domaines scientifiques et technologiques, la nation se contentait de suivre les progrès atteints par les autres pays. Aujourd’hui, ses capacités en la matière se caractérisent à la fois par une démarche de suivi, de coopération et de prise de leadership. Il ne s’agit plus d’accomplir de grandes percées dans quelques domaines spécifiques, mais d’étendre les compétences tous azimuts. L’innovation, outre les effectifs scientifiques et techniques, mobilise désormais l’ensemble de la société. La chaîne industrielle, quant à elle, a évolué du bas de gamme vers le moyen et haut de gamme. Enfin, le mode d’innovation relativement fermé s’est ouvert, passant de l’introduction basée sur l’assimilation de technologies étrangères à l’innovation autonome.

Ainsi, le développement tiré par l’innovation ne se limite pas aux milieux scientifique et technologique. Il s’agit d’une stratégie de développement systématique qui s’intéresse aux idées, aux systèmes et aux technologies. Innovation théorique, innovation institutionnelle, innovation technologique et innovation culturelle forment ensemble le concept de développement par l’innovation tel que l’entend la Chine. Cela reflète clairement l’orientation et les exigences que suit la Chine pour son développement, s’aligne sur la tendance du développement mondial et réguler le développement socio-économique.

Mesures stratégiques et tâches clés

Le Programme stratégique du développement par l’innovation de Chine a été publié en janvier 2016, présentant officiellement trois étapes nécessaires pour réaliser l’objectif stratégique de construire un pays mondialement puissant en matière d’innovation scientifique et technologique d’ici 2025.

Pour devenir cette puissance innovante, il faudra procéder à des changements systémiques, qui ne pourront être opérés sans pensée stratégique claire. Pour s’en tenir au programme, la Chine intégrera réforme et développement, cherchera à accroître sa compétitivité économique, répondra à l’appel aux progrès sociaux et relèvera les défis majeurs propres à la sécurité nationale. Elle adoptera une stratégie se démarquant des autres et promouvra le déploiement de celle-ci dans les domaines clés.

Pour accomplir ces tâches, le programme avance huit objectifs stratégiques, à savoir : faire progresser l’innovation des systèmes technologiques industriels, et récolter de nouveaux avantages dans le développement ; encourager l’innovation autonome et favoriser l’émergence des secteurs stratégiques ; optimiser la configuration régionale de l’innovation et bâtir des pôles régionaux de croissance économique ; approfondir l’intégration des industries militaires et civiles, et faciliter l’interaction des innovations ; faire gonfler la contribution du peuple à l’innovation et guider le développement innovant ; mettre en œuvre des grands projets scientifiques pour réaliser d’importantes percées ; constituer une réserve de main-d’œuvre hautement qualifiée et consolider les assises de l’innovation ; promouvoir l’innovation et l’entrepreneuriat et stimuler la créativité dans toute la société.

Pour appliquer plus activement la stratégie du développement tiré par l’innovation, la tâche principale à ce stade est assez limpide. Conformément au XIIIe Plan quinquennal, la Chine s’efforcera de constituer un cadre institutionnel propice à un mode de développement faisant de l’innovation une priorité. La promotion du développement par l’innovation, outre l’innovation technologique, requiert des réformes de fond, avec des nouveautés au niveau du paysage institutionnel et des processus de gestion. Nous devons utiliser la réforme et l’innovation pour optimiser l’affectation des ressources telles que la main-d’œuvre, le capital, les terrains, les technologies et les méthodes de gestion, pour encourager l’entrepreneuriat et l’innovation de masse, améliorer la structure de l’offre et promouvoir la montée en gamme et la transformation économique. La priorité absolue est donnée à la construction d’un cadre institutionnel et d’un environnement écologique favorables à l’innovation, tout en encourageant l’innovation de la société.

Ces dernières années, la politique d’innovation de la Chine a changé de cap : autrefois orientée vers les technologies, elle a évolué vers un système plus intégré, prêtant davantage attention au rôle du marché dans l’affectation des ressources, aux fins de l’innovation. Le gouvernement continuera néanmoins de jouer un rôle intègre et efficace dans cette transition économique.

La Chine a encore un long chemin à parcourir avant de devenir une grande puissance innovante. D’une part, la Chine persévérera dans la transformation de son modèle de gouvernance, pour que le gouvernement ne soit plus le seul à tenir la barre, mais qu’il codirige le pays avec le marché : ainsi, les mécanismes du marché joueront efficacement leur rôle dans l’affectation des ressources pour l’innovation et des réglementations gouvernementales seront élaborées là où le marché échoue.

D’autre part, la Chine continuera d’élever la capacité d’innovation de ses entreprises et de convertir l’innovation en productivité. Elle améliorera en permanence l’offre technologique et la capacité d’innovation autonome. Par ailleurs, elle intégrera le réseau mondial d’innovation, puisera efficacement dans les ressources innovantes internationales, et augmentera l’efficacité et la qualité du système d’innovation national.

*XIONG HONGRU est chercheur associé au Département d’études sur le développement par l’innovation du Centre de recherches sur le développement du Conseil des affaires de l’État, et chercheur postdoctoral à l’Institut pour la réforme et le développement de la Chine dans le Hainan.

+plus Rendez-vous

chine-info.com

J’aime

Suivez nous sur Facebook chine-info.com

Suivez nous sur Twitter

@chine-info.com

suivre @chine-info.com

chine-info.com

Suivez-nous sur Instagram : chineinfophotos