Suivez-nous | français

Regard sur la Chine

[Sport] Des débuts brillantsaux Jeux nationaux

Je veux commenter  HU YUE 2017-09-20 05:31:51    Source:la Chine au présent

Un esprit de compétition hors du commun et une franche camaraderie expliquent le succès des athlètes.

Le 27 août 2017, la XIIIe édition des Jeux nationaux de Chine a eu lieu à Tianjin. Les Jeux nationaux sont la plus grande manifestation sportive de Chine et rassemblent les meilleurs athlètes du pays. Ils se déroulent tous les quatre ans, généralement un an après la fin des Jeux Olympiques (JO), pour sélectionner de nouveaux athlètes pour les JO suivants.

Depuis la 1re édition de 1959, après un demi-siècle d’existence et d’évolution, les Jeux nationaux de Chine permettent non seulement de sélectionner les athlètes, mais aussi d’encourager tout le peuple à pratiquer une activité sportive. En 2017, le slogan « Tout le monde participe aux jeux, les jeux sont bénéfiques à tout le monde » résume l’esprit de cette édition des Jeux nationaux qui a pour but de faire partager la joie du sport. Cette édition accueille 31 disciplines sportives principales, y compris 341 petites disciplines sportives. En deux semaines, les athlètes de toutes les provinces ont fait tous leurs efforts pour réaliser une bonne performance non seulement pour leur équipe, mais aussi pour leur avenir sportif.

Dans l’histoire des Jeux nationaux de Chine, beaucoup de nouveaux athlètes ont émergé et lancé leur carrière de sportif professionnel en participant ensuite aux grands événements sportifs internationaux comme les JO et les Championnats mondiaux. Ils ont fait honneur à la patrie et sont devenus les leaders du milieu sportif chinois. Ils sont aussi des modèles pour les plus jeunes.

Ding Ning a remporté le titre de championne de tennis

de table simple femmes aux JO de Rio 2016.

Des pongistes féminines à la concentration sans faille

Le ping-pong, sport le plus populaire en Chine, a grandement attiré l’attention du public. Pour cette édition 2017, Ding Ning, la joueuse numéro 1 de l’équipe nationale de tennis de table féminin, a été choisie pour être le porte-drapeau de l’équipe de Beijing lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux nationaux. Pendant l’interview, elle a dit : « Être le porte-drapeau est un honneur et un encouragement pour moi, je vais prendre exemple sur mon idole et ancienne coéquipière Zhang Yining, et réaliser une meilleure performance pour vous remercier. »

Zhang Yining a commencé à se faire remarquer du public lors des Jeux nationaux et au fur et à mesure, s’est imposée sur le devant de la scène mondiale du tennis de table. À la VIIIe édition des Jeux nationaux de 1997, Zhang, alors à peine âgée de 16 ans, représentait pour la première fois l’équipe de Beijing et participait à l’épreuve par équipe. À cette époque, elle battait des athlètes qui avaient pourtant déjà été championnes du monde, comme Qiao Hong, Li Ju, Yang Ying, Qi Baohua, provoquant un grand retentissement dans tout le pays. En 2000, Zhang gagnait le Championnat du monde, et en 2004, elle réussissait à obtenir la médaille d’or au tennis de table simple femmes aux JO à Athènes.

Sous l’influence bienveillante de Zhang, beaucoup de jeunes pongistes sont ensuite apparues et ont gagné pour la gloire de la Chine dans des matchs internationaux, y compris Ding Ning. Cette championne des JO de Rio en 2016 a d’ailleurs exprimé son sentiment sur l’excellence des Jeux nationaux : « Dans les Opens et le Championnat du monde de tennis de table, on ne rencontre seulement que certains matchs difficiles avec des adversaires fortes. Mais dans les Jeux nationaux, toutes les adversaires sont fortes, en plus, il faut participer à plusieurs épreuves sur une longue période. C’est comme un grand examen de passage pour tous les pongistes. » Dans les Jeux nationaux, le tennis de table attire des joueurs supérieurs de tout le pays. Cela représente donc un grand défi pour les participantes car elles doivent entrer rapidement dans l’état d’esprit de la compétition, stabiliser leurs corps et garder leurs énergies. En effet, toutes savent que cette compétition est une bonne occasion pour sortir du lot et faire ses premiers pas dans l’arène internationale.

Sun Yang a remporté le 400 m nage libre hommes avec une performance

de 3’41’’38 au Championnat du monde de natation 2017 à Budapest.

Des nageurs charmeurs dans les bassins

Ces dernières années, Ning Zetao est l’une des personnes les plus populaires de la natation en Chine. En 2013, il a remporté le titre de champion avec une performance de 48’’27 au 100 m nage libre hommes lors de la XIIe édition des Jeux nationaux de Chine. En 2014, lors de la XVIIe session des Jeux asiatiques, il a remporté la finale du 50 m nage libre hommes, offrant la première médaille d’or de natation à l’équipe chinoise. Au cours des mêmes jeux, il a obtenu sa deuxième médaille d’or au 100 m nage libre hommes avec la performance de 47’’70. Cette performance a surpassé le précédent record asiatique, et Ning est devenu le premier Asiatique capable de nager sous la barre des 48 secondes. En 2015, il a écrit une nouvelle page de l’histoire de la natation asiatique en remportant le Championnat du monde de natation du 100 m nage libre hommes.

Mais aux JO de Rio en 2016, Ning a régressé. Il ne s’est pas qualifié pour la finale du 100 m nage libre hommes, et pour le 50 m nage libre hommes, il ne s’est pas qualifié pour la demi-finale.

Après une période d’entraînement intense, Ning est revenu se mesurer aux Jeux nationaux de 2017. Il a laissé un message « À Tianjin » sur son Weibo, ce qui a non seulement mobilisé ses fans, mais a aussi montré son désir de faire une bonne performance. En effet, dans la compétition du 100 m nage libre hommes, il va rencontrer une autre grande vedette de la natation chinoise : Sun Yang.

Sun Yang a aussi commencé sa carrière aux Jeux nationaux, à la XIe édition de 2009, en devenant le champion du 1 500 m nage libre hommes pour l’équipe du Zhejiang. Dès lors, il est devenu le numéro 1 de la natation chinoise. En 2012 à Londres, il a obtenu la médaille d’or des JO au 1 500 m nage libre hommes avec une performance de 14’31’’02, pulvérisant par la même occasion le record mondial. Son image, brandissant le drapeau national chinois, marquera à jamais l’histoire de la natation en Chine.

Ces athlètes exceptionnels, qui ont brillé lors des grandes compétitions internationales, vont bientôt se rencontrer aux Jeux nationaux 2017 en représentant cette fois leurs propres équipes. En outre, ils doivent encore se préparer à relever le défi de la nouvelle vague de sportifs plus jeunes.

L’équipe chinoise du relais 4 x 100 m participe à la finale

des Mondiaux d’athlétisme à Beijing en 2015.

La vitesse chinoise enflamme les pistes

Durant de longues années, le sprint a été considéré comme une faiblesse des Chinois. Il aura fallu attendre 2004 et la médaille d’or de Liu Xiang au 110 m haies hommes aux JO d’Athènes, pour que les Chinois ravivent leur espoir dans l’épreuve du sprint. C’est en 2001 que Liu s’est distingué devant le public des Jeux nationaux, en remportant le titre de champion du 110 m haies hommes avec une bonne performance de 13’’36.

Après le déclic provoqué par Liu, les Chinois ressentent désormais le besoin d’avoir des idoles en sprint, favorisant ainsi l’apparition de plusieurs nouvelles vedettes dans cette épreuve. Les deux meilleurs du moment sont Su Bingtian et Zhang Peimeng. Au cours des six dernières années, ces deux compétiteurs battent les records les uns des autres et ont fait exploser plusieurs fois le record national du 100 m.

Su Bingtian est aussi devenu le premier athlète chinois à passer sous la barre des 10’’ au 100 m. Il a même réalisé la performance de 9’’92 en mai 2017. Zhang Peimeng, le plus grand adversaire de Su, est le champion du 100 m de la dernière édition en date des Jeux nationaux. Les deux sont des camarades et amis très proches dans l’équipe nationale du relais 4 x 100 m, mais pour cette édition 2017, ils représentent chacun une équipe provinciale différente. En juillet 2017, à la Ligue de Diamant Meeting de Monaco 2017, Su et Zhang, flanqués de leurs coéquipiers Xie Zhenye et Wu Zhiqiang, ont battu l’équipe des États-Unis, du Canada, et de la France, pour remporter le championnat du relais 4 x 100 m.

Lors de cette édition des Jeux nationaux à Tianjin, des sprinteurs comme Su, Zhang, Xie et Wu attireront le regard des spectateurs chinois et étrangers. Ils représenteront la vitesse non seulement sur la piste de course des Jeux nationaux, mais aussi dans l’arène internationale.

+plus Rendez-vous

chine-info.com

J’aime

Suivez nous sur Facebook chine-info.com

Suivez nous sur Twitter

@chine-info.com

suivre @chine-info.com

chine-info.com

Suivez-nous sur Instagram : chineinfophotos