Suivez-nous | français

Regard sur la Chine

Feng Cuiling : une plate-forme pour l’internationalisation de la formation

Je veux commenter  ZHANG HONG 2017-10-23 05:38:19    Source:la Chine au présent

L'Institut de science et de technologie pharmaceutique de l'université de Tianjin est l'un des quatre premiers instituts-pilotes de l'internationalisation en Chine. Il possède 42 enseignants étrangers de 18 pays et régions du monde, soit 50 % de l'effectif du personnel enseignant de l'institut. En outre, plus de 90 % des enseignants jeunes et d'âge moyen ont fait des études ou travaillé à l'étranger.

Feng Cuiling (au centre)

Depuis 2003, Feng Cuiling occupe le poste de secrétaire du Comité du Parti de l'institut. Dès lors, elle n'a de cesse de s'efforcer d'en faire une plate-forme pour l'internationalisation de la formation. En 2017, comme déléguée, elle a participé au XIXe Congrès du Parti communiste chinois (PCC).

Lorsque Feng Cuiling a pris en charge sa fonction, l'institut existait depuis trois ans. Elle n'y a trouvé aucune personne capable de faire du tutorat, ni aucun laboratoire dans tout l'institut. Seule une cellule du Parti était présente. Au vu de cette situation, elle a d'abord établi un cadre organisationnel en demandant à certains étudiants des classes supérieures d'être des tuteurs. Entre-temps, elle a cherché des investissements pour créer des laboratoires. En seulement 60 jours, un premier laboratoire a vu le jour. Même si les finitions, comme la pose du carrelage, n'étaient pas encore faites, l'essentiel pour les étudiants de troisième année était de pouvoir enfin travailler dans un laboratoire pharmaceutique.

Feng Cuiling a proposé aux étudiants de licence une pédagogie sur le « mode des aînés » pratiquant le système de tutorat. Les étudiants ont ainsi l'occasion de mieux connaître leurs spécialités et leurs domaines de recherches. Ce modèle de tutorat, reposant sur les étudiants des classes supérieures qui enseignent aux plus jeunes, lui a été inspiré en 2006 lors de sa visite à l'Université Rice aux États-Unis.

L'émergence d'un tel institut vise à séduire des talents, à mettre en pratique une nouvelle idée de l'internationalisation de la formation et à établir une influence scientifique de haut niveau.

En octobre 2010, le scientifique américain Jay Siegel a visité Tianjin. Il y a dix ans, il a transformé son laboratoire de Zurich, en Suisse, en un centre de conception moléculaire de classe mondiale. Feng Cuiling a invité M. Siegel pour visiter l'université de Tianjin et leur présenter le projet des « Milles talents » de Chine. Après une mûre réflexion, l'université de Tianjin a accueilli en 2013 son premier « doyen étranger ».

Feng Cuiling a mentionné ses expériences dans les échanges avec les étrangers : « Le respect, la tolérance, et se mettre à la place de l'autre. » Grâce à son travail centré sur les étudiants, Feng Cuiling accorde toujours une plus grande attention aux détails. En 2011, elle a fait un voyage d'étude à l'université de Zurich et a pris beaucoup de photos dans le bureau et le laboratoire de Siegel. Deux ans plus tard, ces mêmes photos ont été utilisées pour la décoration du nouveau bureau du doyen étranger à Beijing, qui ne manquait pas d'être étonné.

Afin d'assister le doyen, Feng Cuiling lui a fourni trois vice-doyens et un secrétaire administratif, tous avec une excellente maîtrise de l'anglais, pour bien exécuter ses directives. Grâce aux efforts de tout le monde, l'institut a créé le premier système de formation pharmaceutique en anglais de Chine.

Aux yeux des professeurs étrangers, Feng Cuiling est une femme gentille. Selon Jeanett Mar, professeur d'Australie, Feng Cuiling est un grand leader : « Le travail à l'institut n'est pas facile, elle doit penser à l'administration, la finance et les ressources humaines. Malgré une grande pression, elle garde toujours un état positif pour créer une atmosphère harmonieuse à l'institut. »

Feng Cuiling a une affection particulière pour le PCC. Elle est entrée au Parti en 1984, à l'âge de 20 ans, devenant le premier membre du Parti de sa classe universitaire. À l'époque, elle voulait devenir un membre du Parti comme ses professeurs. « Le membres du Parti doit respecter l'objectif du Parti : servir le peuple avec un dévouement total. »

Au cours de ces dernières années, l'institut a admis 400 membres du Parti, l'ancienne cellule du Parti s'est déjà multipliée à dix cellules. Feng Cuiling fait très attention au rôle exemplaire des meilleurs membres du Parti. Elle veut aussi présenter l'excellence des membres du Parti aux enseignants étrangers.

En janvier 2016, l'institut a organisé une assemblée des membres du Parti, à laquelle Feng Cuiling a invité des enseignants étrangers à participer. Au début, le professeur américain Jon Antilla restait dans l'expectative, mais il a finalement été impressionné et étonné par le grand sérieux des personnes présentes portant le costume et l'emblème du PCC. Feng Cuiling les a aussi invités à visiter le musée dédié à Zhou Enlai et à sa femme Deng Yingchao, ainsi que le Musée de la campagne militaire Beiping-Tianjin. Kenneth Woycechowsky, professeur américain, a exprimé solennellement à cette occasion : « Je suis de votre côté. »

Lorsque les membres du Parti ont appris les nouvelles conceptions, les nouvelles idées et les nouvelles stratégies de la gouvernance du président Xi Jinping, Feng Cuiling s'est empressée d'acheter un livre en anglais à Siegel. Ce dernier apprécie beaucoup l'initiative des Nouvelles Routes de la Soie. Il a aussi discuté avec ses collègues enseignants pour voir comment recruter plus d'étudiants issus des pays riverains afin de pouvoir y contribuer plus grandement.

+plus Rendez-vous

chine-info.com

J’aime

Suivez nous sur Facebook chine-info.com

Suivez nous sur Twitter

@chine-info.com

suivre @chine-info.com

chine-info.com

Suivez-nous sur Instagram : chineinfophotos