Suivez-nous | français

Regard sur la Chine

Une nouvelle ère pour la Chine, un nouveau choix pour le monde

Je veux commenter  LI WUZHOU 2017-11-08 04:28:57    Source:la Chine au présent

Crédit photo: CNS

Du 18 au 24 octobre dernier, le XIXe Congrès du Parti communiste chinois (PCC) a eu lieu à Beijing. Il s'agit d'une conférence particulièrement importante, puisque le PCC est le parti au pouvoir d'un grand pays comptant 1,3 milliard d'habitants et se classant deuxième au monde en termes d'agrégats économiques. En plus, cet événement s'est tenu à un moment clé, à l'heure où la Chine s'engage dans la phase décisive de l'édification intégrale de la société de moyenne aisance et décide de la voie à suivre pour son développement futur.

Le Congrès a capté l'attention du monde entier. D'abord, il a rappelé l'histoire du PCC et résumé son expérience ; puis il a énuméré ses résultats remarquables et souligné que le Parti avait honoré ses engagements pris devant le peuple chinois ; et enfin, il a annoncé que le socialisme à la chinoise était entré dans une nouvelle ère. Ainsi, le Congrès a repéré le stade de développement dans lequel s'inscrit aujourd'hui la Chine et sur cette base, a défini une planification stratégique claire des politiques à suivre et des objectifs à cibler d'ici jusqu'au milieu du siècle.

Depuis sa création, le PCC a conduit le peuple à marcher en première ligne de l'objectif du grand renouveau de la nation, ce qui a permis au pays pauvre qu'était la Chine de devenir la deuxième économie du monde. En particulier depuis ces cinq dernières années, le Comité central du PCC avec le camarade Xi Jinping comme noyau dirigeant, pourvu d'un grand courage politique et d'un profond sens des responsabilités, a proposé une suite de concepts, d'idées et de stratégies nouvelles, lancé une série de grands principes et de mesures importantes, accompli une série de tâches majeures, permettant de réussir des tâches colossales et de résoudre nombre de problème épineux qu'on n'avait pas réussi à surmonter durant de très nombreuses années. De belles performances ont été enregistrées.

L'année 2016, la Chine affichait un PIB de 11 200 milliards de dollars, soit une part de 14,8 % dans le PIB global, son PIB par habitant s'élevant alors à 8 123 dollars. Le rapport Deloitte intitulé Indice mondial 2016 de compétitivité du secteur manufacturier place la Chine en tête de son classement à cet égard. Par ailleurs, le pays bat tous les records si l'on considère la valeur ajoutée dans son secteur des hautes technologies, le montant ou la valeur ajoutée de ses exportations et bien d'autres indices. Là encore, la Chine s'est transformée : de pays agricole, elle est devenue le premier fabricant au monde.

En tenant compte du changement de contexte et de la réalité actuelle, le rapport du XIXe Congrès du PCC indique que la principale contradiction de la société chinoise n'est plus la même qu'auparavant : aujourd'hui, il s'agit de la contradiction entre l'aspiration croissante de la population à une vie meilleure et le développement déséquilibré et insuffisant du pays. Cette affirmation majeure sert de base importante à l'élaboration des grandes lignes, des principes et des politiques pour l'avenir. De plus, le président chinois Xi Jinping décrit dans le rapport la planification à long et moyen terme pour le développement de la Chine, d'ici au milieu du siècle : la première phase va de 2020 à 2035, période pendant laquelle, en s'appuyant sur l'établissement de la société de moyenne aisance, le peuple chinois poursuivra ses efforts pendant quinze ans pour réaliser l'essentiel de la modernisation socialiste ; la deuxième phase court de 2035 au milieu du siècle, période pendant laquelle le peuple chinois, en s'appuyant sur la modernisation réalisée pour l'essentiel, poursuivra ses efforts pendant encore quinze ans pour transformer la Chine en un grand pays socialiste beau, moderne, prospère, puissant, démocratique, harmonieux et hautement civilisé.

Alors que certains pays ont souvent recours à la violence pour traiter les conflits, la Chine, sous la direction du PCC, compte sur la négociation et le dialogue pour parvenir à un consensus et résoudre les litiges ; alors que le protectionnisme est aujourd'hui endémique, le PCC préconise de libéraliser au maximum le commerce, comme le souligne Xi Jinping dans le rapport avec la phrase « la porte ouverte de la Chine ne se refermera pas ; bien au contraire, elle continuera de s'ouvrir plus grand encore » ; alors que certains pays poursuivent avant tout leurs propres intérêts dans les affaires internationales, la Chine s'efforce de rechercher le bénéfice réciproque et le gagnant-gagnant… Forte de sa sagesse orientale sur l'harmonie universelle, de son ouverture, de son inclusivité et de son sens des responsabilités en tant que grand pays, la Chine préconise le concept de développement pacifique et transmet sa sagesse, crée un nouveau type de relations internationales caractérisées par la coopération gagnant-gagnant, ouvre de nouvelles perspectives d'échanges et d'enrichissement mutuel entre les civilisations, jetant ainsi une base solide au développement pacifique de l'humanité.

En s'intéressant au XIXe Congrès du PCC, les pays peuvent découvrir dans le rapport des opportunités de coopération future et profiter d'avantages résultant du développement chinois. Comme l'ont souligné des experts étrangers, le fait que le PCC a réussi à promouvoir le développement économique de la Chine montre au monde l'efficacité du modèle de direction chinois ; parallèlement, la Chine offre un nouveau choix aux pays et aux nations qui souhaitent accélérer leur développement, tout en maintenant leur indépendance.

A lire aussi:

+plus Rendez-vous

chine-info.com

J’aime

Suivez nous sur Facebook chine-info.com

Suivez nous sur Twitter

@chine-info.com

suivre @chine-info.com

chine-info.com

Suivez-nous sur Instagram : chineinfophotos