Suivez-nous | français

Regard sur la Chine

Rester fidèle à l’engagement initial et prendre un nouveau point de départ

Je veux commenter  XIA YIPU 2017-11-09 07:47:54    Source:la Chine au présent

Le 24 octobre 2017, le XIXe Congrès du PCC s'est clôturé à Beijing. Les délégués élisent les membres et les membres suppléants du Comité central, ainsi que les membres de la Commission centrale de contrôle de la discipline du PCC.

Le rapport du XIXe Congrès du PCC est articulé autour des grands thèmes suivants : « rester fidèle à l'engagement initial, constamment garder notre mission à l'esprit, porter haut le grand drapeau du socialisme à la chinoise, remporter la victoire décisive de l'édification intégrale de la société de moyenne aisance, faire triompher le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère et poursuivre sans relâche la lutte pour réaliser le rêve chinois du grand renouveau de la nation ». Le texte précise qu'aujourd'hui, « nous sommes plus que jamais proches de l'objectif du grand renouveau national, et plus que jamais confiants et capables de l'atteindre ». Se tenant à un nouveau point de départ historique, le XIXe Congrès du PCC concentre et cristallise la sagesse de tout le Parti et de toute la société, marquant l'entrée du socialisme à la chinoise dans un nouvel âge.

Comme le clarifie le rapport, la question « quel type de socialisme à la chinoise faut-il maintenir et développer dans la nouvelle ère, et comment procéder » est à présent une préoccupation majeure. De plus, la pensée du socialisme à la chinoise propre à la nouvelle ère joue le rôle de guide orientant la lutte menée par tout le Parti et toute la population en vue du grand renouveau de la nation chinoise ; elle constitue la dernière expression des nouvelles théories au cœur de l'idéologie phare du PCC, ainsi que le dernier acquis résultant du développement du marxisme en Chine. Le rapport indique encore que la contradiction principale dans la société chinoise à la nouvelle ère est celle entre l'aspiration croissante de la population à une vie meilleure et le développement déséquilibré et insuffisant du pays.

Ces nouvelles affirmations scientifiques prennent pour base l'engagement initial et la mission que s'est fixé le PCC, à savoir garantir le bonheur au peuple chinois et faire advenir le renouveau de la nation chinoise. Ce sont cet engagement initial et cette mission qui poussent les communistes chinois à développer des moteurs de croissance pour progresser continuellement. Ils les incitent à rester étroitement liés au peuple en partageant avec lui un même souffle et un même destin, et à convertir l'aspiration du peuple à une vie meilleure en un objectif de leur lutte. Enfin, ils les invitent à continuer d'avancer vaillamment, avec une détermination sans faille, vers ces cibles grandioses que sont la réalisation du grand renouveau de la nation chinoise, l'édification intégrale d'une société de moyenne aisance et le triomphe du socialisme à la chinoise de la nouvelle ère.

L'entrée du socialisme à la chinoise dans la nouvelle ère

Selon le rapport du XIXe Congrès du PCC, depuis le XVIIIe Congrès du PCC, le contexte national et international est en évolution et les divers secteurs d'activité en Chine se sont développés. En raison de ces transformations, nous nous trouvons confrontés au nouveau grand défi de l'époque, celui d'apporter une réponse systématique, combinant théorie et pratique, aux questions suivantes : quel type de socialisme à la chinoise faut-il maintenir et développer dans la nouvelle ère, et comment y procéder ?

Certains enjeux sont communs à toutes les époques ; d'autres sont des questions concrètes spécifiques à une seule époque. Le système théorique du socialisme à la chinoise a déjà répondu à bon escient à des questions majeures, notamment « qu'est-ce que le socialisme et comment l'édifier », « quel type de Parti faut-il construire et comment » ou « quel type de développement convient-il de réaliser et comment ». Partant de la prémisse sur la situation fondamentale chinoise selon laquelle la Chine reste et restera longtemps au stade primaire du socialisme, et considérant la réalité nationale décrivant la Chine comme le plus grand pays en développement au monde, ces conclusions scientifiques et pragmatiques permettent de bien saisir la position historique, actuelle et future du processus de modernisation.

La pensée du socialisme à la chinoise de la nouvelle ère

D'après le rapport du XIXe Congrès du PCC, face à ce grand défi de l'époque, notre Parti prend comme guides le marxisme-léninisme, la pensée de Mao Zedong, la théorie de Deng Xiaoping, la pensée importante de la « Triple Représentation » et le concept de développement scientifique. Il respecte les principes selon lesquels il faut émanciper les esprits, faire preuve d'objectivité et de réalisme, et être en phase avec son temps. En conformité avec matérialisme dialectique et au matérialisme historique, et en vertu des nouvelles conditions de l'époque et des exigences pratiques, le Parti a adopté une toute nouvelle vision pour approfondir ses connaissances sur les lois qui régissent l'exercice du pouvoir par les partis communistes, l'édification socialiste et l'évolution de la société humaine, en menant continuellement des recherches d'ordre théorique. D'importantes innovations théoriques ont vu le jour, donnant ainsi naissance à la pensée du socialisme à la chinoise de la nouvelle ère.

« La pensée du socialisme à la chinoise de la nouvelle ère » est la dernière expression des nouvelles théories au cœur de l'idéologie phare de notre Parti dans la grande pratique de gouvernance du pays assumée par le Comité central du PCC avec le camarade Xi Jinping comme noyau dirigeant. Elle perpétue et développe l'essence théorique du marxisme-léninisme, de la pensée de Mao Zedong, de la théorie de Deng Xiaoping, de la pensée importante de la « Triple Représentation » et du concept de développement scientifique à l'heure où le développement de notre pays se trouve dans une période d'une importance stratégique, car s'ouvrant à la fois sur des perspectives rayonnantes et sur des défis de taille. « La pensée du socialisme à la chinoise de la nouvelle ère » est un volet substantiel du système théorique du socialisme à la chinoise et couvre tous les domaines, par exemple la réforme, le développement, la stabilité, la politique intérieure, la diplomatie, la défense nationale, ainsi que la gouvernance du Parti, de l'armée et du pays. En tant que système théorique scientifique et logique, riche et approfondi, elle représente le dernier acquis issu du développement du marxisme en Chine, au moment même où le socialisme à la chinoise s'engage dans une nouvelle ère.

Évolution de la principale contradiction dans la société à la nouvelle ère

Le XIXe Congrès du PCC a établi une nouvelle interprétation quant à la contradiction principale observée dans la société du socialisme à la chinoise de la nouvelle ère : « La contradiction principale dans la société chinoise s'est transformée, devenant celle entre l'aspiration croissante de la population à une vie meilleure et le développement déséquilibré et insuffisant du pays ». Une contradiction est une force motrice pour le développement de toute chose. Ainsi, ce n'est qu'en apportant une solution efficace à cette contradiction principale que la Chine pourra réaliser un développement de haute qualité et à grande vitesse.

En 1956, le rapport du VIIIe Congrès du PCC avait publié pour la première fois les exposés théoriques sur la principale contradiction dans la société du socialisme à la chinoise, indiquant qu'il s'agissait de « celle entre la demande du peuple à construire un pays industrialisé avancé et la réalité nationale caractérisée par un pays agricole sous-développé ; celle entre le besoin du peuple à bénéficier d'un essor économique et culturel et l'incapacité à répondre aux besoins du peuple sur ces plans économique et culturel. »

Dans le rapport du XIIIe Congrès du PCC, la contradiction principale ressentie par la société chinoise a été présentée comme opposant les besoins matériels et culturels croissants de la population à l'état arriéré de la production sociale. Ce constat est resté inchangé jusqu'au XVIIIe Congrès du PCC. Avec l'entrée du socialisme à la chinoise dans la nouvelle ère et la prise d'un nouveau départ vers l'édification intégrale du pays socialiste moderne, les justes connaissances, définitions et présentations de la principale contradiction dans la société chinoise témoignent des changements historiques de la situation globale. Elles formulent une vision objective de la société de moyenne aisance dont l'édification intégrale sera achevée dans un futur proche. Elles dressent la conclusion scientifique selon laquelle l'aspiration de la population à une vie meilleure doit se transformer en notre objectif de lutte. Elles constituent une innovation théorique majeure, s'appuyant fermement sur les réalités fondamentales et spécifiques chinoises d'après lesquelles la Chine se trouve au stade primaire du socialisme, et en insistant fermement sur la ligne fondamentale du Parti qui est la ligne vitale pour le Parti, le pays et le bonheur du peuple.

*XIA YIPU est docteur en droit et chargé de recherche à l'Institut de recherche du marxisme de l'Académie des sciences sociales.

+plus Rendez-vous

chine-info.com

J’aime

Suivez nous sur Facebook chine-info.com

Suivez nous sur Twitter

@chine-info.com

suivre @chine-info.com

chine-info.com

Suivez-nous sur Instagram : chineinfophotos