Suivez-nous | français

Regard sur la Chine

[Culture] Les films de l’Internet chinois au Festival du film asiatique de la paix

Je veux commenter  WANG SHAN, LIU XINDI 2017-11-21 09:27:28    Source:la Chine au présent

La production cinématographique chinoise s'impose aujourd'hui comme l'une des plus influentes en Asie et dans le monde. Les films de l'Internet chinois affirment un style nouveau et concourent à la paix avec son partenaire le Pakistan.

Du 18 au 20 septembre, le Festival du film asiatique de la paix s'est tenu à Islamabad, au Pakistan, au siège du Comité national de l'art. Le 21 septembre célèbre la Journée internationale de la paix, décidée par les Nations Unies, et le festival du film est né pour marquer cette journée. Il a pour objectif de promouvoir la paix mondiale et la diversité culturelle. Le Centre d'information des Nations Unies a d'ailleurs prêté main forte au festival du film.

Interaction avec les spectateurs lors de la présentation de la catégorie du film chinois

Le Festival international des jeunes réalisateurs (IYDF) de l'Université polytechnique de Xi'an est un invité majeur de la délégation chinoise. Il est chargé de la projection des films de l'Internet produits par les jeunes réalisateurs chinois. Six créations sont présentées au festival du film : Living at Jiala, Ère d'or, Tu es mon apprenti, Deer and Firework, Le requiem et SHIP. Les films projetés mettent tous en scène des histoires en Chine, y compris les cultures traditionnelles telles que l'opéra local et le théâtre d'ombres chinoises.

Les films de l'Internet favorisent les échanges

Organisé par l'Université polytechnique de Xi'an, le magazine Contemporary Cinema et l'Association d'amitié de Shaanxi du Japon, l'IYDF est une plate-forme d'échange pour les jeunes réalisateurs du monde, les cinéphiles ainsi que les étudiants et les professeurs des établissements d'enseignement supérieur du cinéma. Cette organisation a attiré une quarantaine de jeunes réalisateurs et producteurs de 15 pays traversés par les Nouvelles Routes de la Soie et les a invités à venir à Xi'an pour projeter leurs films et favoriser les échanges.

Durant le Festival du film asiatique de la paix, l'IYDF a sélectionné les films à projeter dans la catégorie chinoise et nommé cette catégorie les « Films de l'Internet ». Le Pakistan est un pays avec une population de 200 millions de personnes dont 70 % sont des jeunes qui ont déjà l'habitude de regarder des films sur Internet avec un smartphone. Ma Dong, chef de la délégation chinoise et président exécutif de l'IYDF, a indiqué lors des échanges avec l'audience que les films de l'Internet ont leur propre mode de narration grâce à leurs intrigues serrées et à une interaction plus dynamique avec les spectateurs. Différente des films commerciaux de Hollywood et des films artistiques de l'Europe, la réalisation des films de l'Internet est le troisième courant du cinéma. Il faut encourager les jeunes des pays riverains des Nouvelles Routes de la Soie à bien utiliser cette méthode pour raconter les histoires orientales. Les films projetés sont tous réalisés par des jeunes gens nés après 1980. L'évolution des équipements de tournage et des canaux de diffusion ont offert une grande opportunité pour les jeunes réalisateurs. La création au sein de cette jeune génération est plus dynamique et plus ouverte. Living at Jiala raconte, en une vingtaine de minutes, la vie dans les montagnes de la région tibétaine de la province du Sichuan et présente la mémoire du village des jeunes producteurs. Deer and Firework est un court métrage d'animation inspiré par une histoire vraie, celle d'un cerf qui a heurté un camion chargé de feux d'artifices provoquant une explosion. Le réalisateur veut transmettre l'idée qu'il n'existe pas de bon et de mauvais absolu, ni de correct ou de faux absolu dans cette histoire. Le chasseur a chassé pour survivre et l'accident s'est produit malgré le chauffeur. Toutes les personnes et les animaux du film font partie de l'intrigue…Chaque court métrage, quel que soit son thème, incarne la réflexion du jeune réalisateur sur la vie.

Promouvoir la coopération culturelle

You Yi, conseiller culturel de l'ambassade de Chine au Pakistan et directeur du Centre culturel chinois au Pakistan, a déclaré, lors des échanges avec la délégation chinoise, que le microfilm, aussi désigné comme le film de l'Internet, est devenu une nouvelle tendance culturelle grâce au développement de l'Internet. Avec la croissance économique, le terminal intelligent s'est de plus en plus popularisé parmi les jeunes pakistanais. Le microfilm s'adapte bien à la nouvelle méthode de diffusion et à l'habitude de consommation culturelle des jeunes. Le film de l'Internet joue un rôle considérable dans les échanges culturels entre les jeunes des deux pays. Le conseiller a ajouté que « toutes les idées sont les bienvenues pour promouvoir les échanges culturels entre la Chine et le Pakistan, surtout les modes innovants de diffusion culturelle ».

Durant le festival du film, Jamal Shah, responsable du Comité national de l'art du Pakistan et fameux artiste pakistanais, a rencontré la délégation chinoise. Les deux parties ont beaucoup discuté sur l'intégration culturelle et artistique des deux pays depuis l'époque de Gandhara jusqu'aux échanges des jeunes à l'ère de l'Internet. Il est convenu que les deux pays doivent approfondir les échanges culturels et un mémorandum de coopération a ensuite été signé. Un programme d'échange d'étudiants est envisagé pour offrir une opportunité aux jeunes de séjourner et de participer aux festivals de films et de la mode dans le pays d'échange. En outre, il a aussi été convenu que les films produits par les jeunes réalisateurs chinois seront doublés en ourdou afin de les projeter devant le Comité national de l'art du Pakistan, dans les universités ainsi que les cinémas pakistanais. En même temps, le doublage des films pakistanais en chinois est aussi réalisé afin de soutenir la diversité des cultures et de la promouvoir auprès des spectateurs chinois.

Le jour de la cérémonie de clôture du festival du film, à l'invitation de Mian Raza Rabbani, président du Sénat du Pakistan, les treize délégations des pays participants ont visité les services du premier ministre. Le président Rabbani a mentionné que l'initiative des Nouvelles Routes de la Soie de la Chine a provoqué de nouveaux changements sur l'éch,iquier mondial traditionnel. D'après lui, l'amitié entre les deux pays remonte à l'époque du premier ministre Bhutto, du président Mao et du premier ministre Zhou Enlai. La Chine et le Pakistan ont avancé depuis alors main dans la main et les deux gouvernements ont déployé une série d'échanges humains. Le président a souligné que certaines universités chinoises ont un département de langue ourdoue de très haut niveau et que les deux gouvernements accordent une attention de la plus haute importance aux coopérations entre les universités et poursuivront le travail dans ce sens.

Renforcer l'amitié entre la Chine et le Pakistan

Ma Dong, président exécutif de l'IYDF, est aussi membre du jury du festival du film pour la catégorie du microfilm. Les jurés des différents pays ont sélectionné cinq films nominés, un film nominé d'honneur Playing House de la Turquie et le meilleur court métrage In Mediterranean Arms. Playing House a pour thème la violence domestique et les femmes et In Mediterranean Arms est un film contre la guerre qui présente combien les combats en Syrie ont traumatisé le peuple. La paix et le féminisme sont les thèmes principaux des films en compétition. Lors de la cérémonie de clôture, le professeur Ma Dong et le professeur adjoint Wang Shan ont annoncé les films nominés et les films récompensés, ainsi que les commentaires du jury. Le discours sur l'amitié entre la Chine et le Pakistan a été suivi d'applaudissements prolongés.

En marge du festival du film, la délégation chinoise a reçu plusieurs interviews des média locaux y compris la télévision d'État pakistanaise, RozeTV et le Daily Times. Ces interviews favorisent la connaissance réciproque entre les deux pays. Le président du festival du film Amjad Bhatti a émis un commentaire sur le fait que l'Asie deviendra le centre du monde et que, par conséquent, les échanges entre tous les pays asiatiques sont indispensables. L'amitié entre la Chine et le Pakistan est donc précieuse. La projection des films de l'Internet réalisés par les jeunes réalisateurs chinois donne un bon exemple à suivre pour les futures coopérations des pays riverains des Nouvelles Route de la Soie.

*WANG SHAN et LIU XINDI travaillent au Département de l'ingénierie artistique de l'Université polytechnique de Xi'an.

+plus Rendez-vous

chine-info.com

J’aime

Suivez nous sur Facebook chine-info.com

Suivez nous sur Twitter

@chine-info.com

suivre @chine-info.com

chine-info.com

Suivez-nous sur Instagram : chineinfophotos