Suivez-nous | français

Regard sur la Chine

La nouvelle ère appartient à tout le monde

Je veux commenter  HOU RUILI 2018-04-16 10:48:52    Source:la Chine au présent

Crédit photos: CNS

L’Assemblée populaire nationale (APN) et le Comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC) sont les plates-formes où le peuple chinois exerce les droits politiques. En mars, plus de 5 000 députés à l’APN et membres du Comité national de la CCPPC se sont réunis à Beijing. Ils ont discuté et adopté les amendements de la Constitution, la loi sur la supervision ainsi qu’un plan de restructuration institutionnelle du Conseil des affaires d’État. Ils ont aussi examiné le rapport d’activité du gouvernement. Il s’agit d’une réponse du pays à son environnement extérieur et aussi d’un plan d’action pour réaliser le programme de développement avancé par le XIXe Congrès du Parti communiste chinois.

Les députés et les membres viennent de tout le pays, de toutes les ethnies et de tous les milieux de la société. Partageant la vie du peuple chinois, ils font passer leurs demandes par les canaux institutionnels, dont notamment les sessions annuelles de l’APN et du Comité national de la CCPPC. L’exercice de leurs fonctions et leurs propositions permettent l’unification entre l’objectif du Parti et du gouvernement et l’aspiration du peuple à une vie meilleure.

Les derniers amendements de la Constitution renforcent davantage « la direction du Parti communiste chinois » puisque celui-ci représente l’intérêt du peuple. Le président Xi Jinping a indiqué clairement dans son discours lors de la cérémonie de clôture de la première session de la XIIIe APN : « le PCC restera à jamais le pivot du peuple chinois et de la nation chinoise. »

Grâce à la politique de réforme et d’ouverture appliquée depuis 40 ans, la Chine, autrefois pays sous-développé avec une moitié de la population subissant la pauvreté, est devenue un pays relativement riche avec un PIB par habitant de 8 800 dollars et seulement 3,1 % de personnes démunies. La population accorde plus d’importance à la démocratie, la légalité, l’impartialité, la justice, la sécurité et l’environnement, et désire une vie décente.

La Constitution définit clairement la tâche principale, la voie de développement et les objectifs de l’État. Elle fixe également les exigences pour l’édification économique, politique, culturelle, sociale et écologique ainsi que pour toutes les œuvres de l’État afin que la Constitution puisse promouvoir le développement national et favoriser la réalisation d’une vie plus aisée des populations.

Après avoir été élu président, Xi Jinping a prêté serment d’allégeance à la Constitution, montrant par ce geste l’engagement de la direction chinoise envers la gouvernance de l’État en vertu des lois et de la Constitution, sa confiance envers le peuple ainsi que sa volonté de lui apporter le bonheur et de guider la nation chinoise vers le redressement national.

La Constitution amendée confirme le statut législatif de la Commission nationale de supervision. Celle-ci exerce, en tant qu’organe d’État et au nom du PCC et de l’État, le droit de supervision envers tous les agents publics. La création de cette commission constitue non seulement un grand remaniement du système, du pouvoir et des relations politiques en Chine, mais aussi une importante conception globalisée du système national de supervision. Elle améliore le système de l’auto-supervision du PCC et de l’État, fournit une garantie institutionnelle pour la lutte contre la corruption, et correspond aux aspirations du peuple.

Comme l’économie chinoise est entrée dans une période de développement de qualité, la Chine a un besoin urgent de moderniser son système de gouvernance et de remanier les fonctions, les rôles et les pouvoirs de ses institutions nationales. Ainsi a-t-elle lancé la réforme institutionnelle du Conseil des affaires d’État la plus profonde et la plus ample de son histoire. Par exemple, dans le domaine de la protection de l’environnement, elle a créé un nouveau ministère — le ministère de l’Écologie et de l’Environnement, afin de concentrer les fonctions en matière de protection des ressources naturelles et de l’environnement écologique, et de protéger plus efficacement l’environnement. Concernant la réforme du système de contrôle financier, elle a combiné la Commission de supervision bancaire de Chine et la Commission de contrôle des assurances de Chine, pour combler les lacunes et éviter les opérations d’arbitrage, ce qui aide à promouvoir la réforme et l’ouverture de la finance, et à maintenir la stabilité du secteur financier.

Ces réformes de fond marquent la formation d’une nouvelle configuration des droits chinois concernant la prise de décisions, l’exécution et la supervision, et influencent directement le bien-être du peuple.

Comme l’a dit le président chinois Xi Jinping, lors de la réunion de clôture de la première session de la XIIIe APN : la confiance du peuple assure l’avenir et la puissance du pays.

D’après lui, la nouvelle ère appartient à tout le monde. Chacun sera un témoin, un créateur et un bâtisseur de la nouvelle ère.

+plus Rendez-vous

chine-info.com

J’aime

Suivez nous sur Facebook chine-info.com

Suivez nous sur Twitter

@chine-info.com

suivre @chine-info.com

chine-info.com

Suivez-nous sur Instagram : chineinfophotos