Suivez-nous | français

Regard sur la Chine

Progrès décisifs dans l’élimination de la pauvreté de la nouvelle ère

Je veux commenter  HUANG CHENGWEI 2018-06-06 08:19:35    Source:la Chine au présent

Crédit photo: CNS

L'élimination de la pauvreté, une mission commune de l'humanité, constitue aujourd'hui l'un des plus grands défis mondiaux. Depuis le début de la réforme et l'ouverture, il y a 40 ans, plus de 700 millions de Chinois sont sortis de la pauvreté. Depuis le XVIIIe Congrès du Parti communiste chinois (PCC) en 2012, la lutte contre la pauvreté a connu des progrès décisifs en Chine : l'incidence de la pauvreté est passée de 10,2 % à moins de 4 %. Cela signifie que plus de 60 millions de personnes sont sorties définitivement de la pauvreté. D'ici deux ans, la Chine aura éradiqué la pauvreté et parviendra dans l'ensemble à une société de moyenne aisance.

Le président du Groupe de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, a indiqué que la lutte de la Chine contre la pauvreté était digne des plus grandes histoires de l'humanité. À compter de ce numéro, une nouvelle rubrique baptisée « Lutte contre la pauvreté » est mise à l'honneur dans notre magazine. Elle racontera les histoires les plus marquantes et partagera les expériences chinoises les plus efficaces dans ce domaine.

La pauvreté est un défi majeur qui se pose à l'humanité tout entière. Autrefois, la Chine était le pays abritant le plus grand nombre de pauvres au monde. Mais c'est aussi l'un des premiers pays du globe à avoir fait intervenir l'État sur cette question.

Dans l'histoire du développement de la nation chinoise, aider les personnes en détresse et améliorer l'existence du peuple ont toujours été, depuis des milliers d'années, des causes ancrées dans la culture traditionnelle. La nation chinoise aspire inlassablement à éradiquer la misère, aussi bien avant la dynastie des Qin avec les idées de « bienveillance », « service au peuple », « amour universel » et « grande concorde » préconisées par les Cents écoles de pensée, qu'à l'heure actuelle avec le Parti communiste chinois (PCC) qui s'engage à éliminer la pauvreté et à rehausser les conditions de vie de la population.

Depuis sa création il y a 97 ans, le PCC se donne pour mission de garantir le bonheur du peuple et de revitaliser la nation chinoise. Après la fondation de la Chine nouvelle, servir le peuple de tout son cœur est devenu l'idée dominante et l'objectif fondamental du PCC. Voilà 69 ans maintenant que le régime socialiste a été établi en Chine et a posé des bases institutionnelles pour l'élimination de la pauvreté dans le pays. Depuis le début de la réforme et l'ouverture, et plus particulièrement à compter du milieu des années 1980, le gouvernement chinois a mis en œuvre une vaste politique de lutte contre la pauvreté, cadrée et planifiée. Il a notamment élaboré et appliqué le Plan septennal visant à aider 80 millions de Chinois à sortir de la pauvreté (1994-2000) et le Programme de réduction de la pauvreté par le biais du développement dans les zones rurales (2001-2010). En 2011, il a encore promulgué et mis à exécution un programme similaire pour la période 2011-2020.

En novembre 2012, le PCC a tenu son XVIIIe Congrès. À l'issue de cette rencontre, le Comité central du PCC, avec le camarade Xi Jinping comme noyau dirigeant, a inclus le devoir de réduire la pauvreté et de promouvoir le développement dans son plan global en cinq axes (édification sur les plans économique, politique, culturel, social et écologique) ainsi que dans ses dispositions stratégiques des « Quatre Intégralités », à savoir l'édification intégrale de la société de moyenne aisance, l'approfondissement intégral de la réforme, la promotion à tous les niveaux d'un État de droit et l'application intégrale d'une discipline rigoureuse dans les rangs du Parti. Ainsi, aider les démunis à sortir de la pauvreté figure parmi les tâches essentielles et les objectifs fixés en vue d'atteindre le premier des deux objectifs centenaires du pays, à savoir, construire in extenso une société de moyenne aisance. La bataille décisive pour éradiquer la pauvreté a été lancée à l'échelle du territoire national. Grâce aux efforts conjoints du Parti, du gouvernement et de la société, la Chine a accompli des progrès décisifs dans sa lutte contre la pauvreté dans la nouvelle ère.

Les meilleurs résultats de l'histoire : depuis le XVIIIe Congrès du PCC, 68,53 millions d'habitants des campagnes sont sortis de la pauvreté. Fin 2017, la population rurale considérée comme pauvre dans le pays se dénombrait à 30,46 millions, contre 98,99 millions fin 2012, soit une réduction d'environ 70 %. Quant à l'incidence de la pauvreté, elle est passée de 10,2 % fin 2012 à 3,1 % fin 2017, soit 7,1 points de pourcentage en moins. En moyenne, au cours de cette période, 13,7 millions de personnes sont sorties de la pauvreté chaque année, soit deux fois plus que la moyenne enregistrée entre 1994 et 2010.

Par ailleurs, le revenu annuel moyen par habitant dans les zones rurales défavorisées a connu une hausse de 10,7 % au cours de cette période. Entre 2013 et 2017, le revenu disponible par habitant dans les zones rurales défavorisées a augmenté en moyenne de 12,4 % par an. Et si l'on tient compte du facteur prix, ce taux réel s'établit à 10,4 %, soit 2,5 points de plus que la croissance du revenu rural moyen. En 2017, le revenu disponible par habitant des campagnes dans les zones classées pauvres correspondait à 69,8 % du niveau moyen des zones rurales du pays, soit 7,7 points de plus par rapport à 2012. Par conséquent, le fossé entre les zones rurales défavorisées et les autres zones rurales s'est encore réduit à l'échelle du pays. 57,1 % des ménages pauvres vivent aujourd'hui dans des habitations en béton armé ou en brique. Quasiment 100 % bénéficiaient de l'électricité et 98,2 % possédent un téléphone. En 2016, 28 districts entiers ont pu dire adieu à la pauvreté : c'est la première fois dans l'histoire que le nombre de districts considérés comme pauvres était revu à la baisse.

Accélération du développement dans les zones touchées par la pauvreté : la priorité a été donnée aux secteurs typiques et prometteurs dans ces zones défavorisées. De nouvelles stratégies de réduction de la pauvreté, notamment par le biais du tourisme, du photovoltaïque ou de l'e-commerce, ont rapidement pris de l'ampleur. Les mesures de lutte contre la pauvreté comme le développement écologique, le déplacement des habitants de villages pauvres vers des régions favorisées par la nature, et la conversion des terres cultivées en forêts ont considérablement amélioré l'environnement écologique dans les zones pauvres, jetant ainsi la base pour l'intégration des deux objectifs que sont la protection écologique et la lutte contre la pauvreté. Des investissements sans précédent, en termes de portée et de valeur, ont été émis, donnant lieu à une nette amélioration des conditions de base dans les zones rurales pauvres et à une nette progression du niveau des services publics. La mise en œuvre de stratégies d'aide ciblée aux démunis à toutes les phases (identification, aide, gestion, retrait, etc.) a rehaussé ostensiblement le niveau d'administration et la capacité de gouvernance de base dans les régions pauvres.

Libération des forces endogènes des habitants dans les zones pauvres : libérer les forces endogènes des zones démunies et de la population pauvre constitue la base pour l'établissement d'un mécanisme apte à éliminer définitivement la pauvreté, le fondement sur lequel peuvent s'appuyer les personnes pauvres pour sortir de la misère ainsi qu'un enjeu commun dans la lutte mondiale contre la pauvreté. L'une des pensées fondamentales avancées par Xi Jinping dans le cadre de la lutte contre la pauvreté consiste à faire appel à l'ambition et à l'intelligence des pauvres, tout en recourant à diverses méthodes (communication et orientation, incitations politiques, démonstrations types, règlements locaux, etc.) pour mobiliser l'initiative des masses. L'objectif est d'inviter les citoyens pauvres à participer à la lutte contre la pauvreté pour renforcer par là même leurs sentiments d'être acteurs et de satisfaction, tout en favorisant l'évolution de leurs conceptions traditionnelles.

Formation d'un grand nombre de cadres et de talents : l'une des meilleures méthodes pour former les cadres réside dans le fait de combattre la pauvreté avec les masses populaires dans les villages. La mise en œuvre de diverses politiques pour éradiquer la pauvreté assure un soutien et un appui spécifiques pour la formation des talents. Avec une combinaison de la formation des cadres et de la lutte contre la pauvreté, tout en envoyant des cadres compétents sur le terrain, dans quelques années, certains de ces cadres qui tiennent compte du milieu rural, connaissent bien la campagne et comprennent les paysans accèderont peut-être à des hautes fonctions dirigeantes.

Instauration d'un excellent climat social : faire régner une atmosphère d'aide aux pauvres généralisée dans la société, cultiver les valeurs fondamentales du socialisme, créer un élan de développement plus harmonieux… Comme l'a démontré la pratique, la bataille décisive pour éradiquer la pauvreté est à la fois un moyen et un support. Prenons l'exemple de la coopération entre l'Est et l'Ouest du pays. Les régions de l'Est, en soutenant la réduction de la pauvreté et le développement dans les régions de l'Ouest, élargissent leurs propres champs d'opportunités de développement. Cette situation renvoie aux valeurs défendues par le socialisme pour faire advenir une prospérité commune.

Les organismes d'État relevant de l'autorité centrale accordent de l'aide aux démunis en se concentrant sur un ou plusieurs endroits spécifiques. Il s'agit, d'une part, d'apporter des projets d'investissement, de nouvelles idées, de nouvelles voies, de nouvelles technologies et de nouveaux marchés dans les districts désignés. D'autre part, cela permet aux cadres de ces organismes de mieux comprendre le milieu rural, de resserrer leurs liens avec les masses populaires, ainsi que de parfaire leur formation. Mobiliser largement l'économie privée, les organisations sociales et chacun des citoyens dans l'éradication de la pauvreté incite le peuple à donner un coup de main aux pauvres en le sensibilisant au sort des démunis et, à travers l'aide fournie, promeut le développement harmonieux de la société.

Démonstration sur la scène internationale de la grande valeur du système d'administration de la pauvreté axé sur le principe d'une lutte ciblée : premièrement, répondre aux problèmes complexes et ardus que rencontrent les pays en développement, par la mise en œuvre de stratégies globales de lutte contre la pauvreté. Deuxièmement, faire jouer le rôle directeur du gouvernement en matière de réduction de la pauvreté, en accord avec la croissance économique mondiale qui tend à faire diminuer la pauvreté. Troisièmement, offrir une méthode scientifique pour lutter efficacement contre la pauvreté dans le monde, en élaborant des mécanismes d'identification ciblée, progressivement formés et vérifiés dans la pratique sur une vaste échelle, qui combinent la répartition mieux définie des responsabilités du haut vers le bas et la délibération démocratique par les villageois du bas vers le haut.

Le secrétaire général des Nations Unies a adressé à la Chine une lettre de félicitations à l'occasion du Forum international sur la réduction de la pauvreté et le développement, qui a eu lieu à Beijing le 9 octobre 2017. Dans cette lettre, il était écrit : cette stratégie de réduction ciblée de la pauvreté est le seul moyen d'aider les pauvres et d'atteindre les grands objectifs de l'Agenda 2030 pour le développement durable. Ana Paula de la O Campos, conseillère du programme stratégique de la FAO (Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture) pour la réduction de la pauvreté rurale, a déclaré récemment : « Si la Chine a obtenu d'excellents résultats en matière de réduction de la pauvreté, c'est parce que le gouvernement a toujours accordé une place importante au travail dédié à cette cause, en définissant des objectifs clairs dans l'assistance aux démunis. La Chine a donné l'exemple à d'autres pays dans ce domaine. » Le célèbre économiste français, Michel Aglietta, a quant à lui souligné que l'expérience de la Chine dans l'aide aux démunis valait la peine d'être étudiée.

En d'autres termes, la communauté internationale s'accorde à dire que « la stratégie de lutte ciblée contre la pauvreté, proposée par Xi Jinping, est le seul moyen de résoudre le problème de la pauvreté dans le monde ». La lutte décisive pour éradiquer la pauvreté est un symbole vivant de la confiance en soi concernant la voie, la théorie, le système et la culture du socialisme à la chinois. Elle est devenue un « paysage splendide » dans le combat mondial contre la pauvreté.

La Chine au présent

*HUANG CHENGWEI est chercheur et directeur du Centre national d'éducation et de communication pour la réduction de la pauvreté, relevant du Bureau du groupe dirigeant de la réduction de la pauvreté et du développement du Conseil des affaires d'État.

+plus Rendez-vous

chine-info.com

J’aime

Suivez nous sur Facebook chine-info.com

Suivez nous sur Twitter

@chine-info.com

suivre @chine-info.com

chine-info.com

Suivez-nous sur Instagram : chineinfophotos