Suivez-nous | français

Regard sur la Chine

La Croatie : un partenaire dans le cadre de l’initiative « la Ceinture et la Route »

Je veux commenter  NEBOJŠA KOHAROVIC﹡ 2018-08-13 09:47:34    Source:la Chine au présent

L’ambassadeur de Croatie en Chine, Nebojša Koharovic

La Croatie s’efforce de promouvoir la coopération et l’amitié avec la Chine et d’autres pays situés le long de « la Ceinture et la Route ». Pour la Croatie, cette coopération revêt une importance particulière mais n’est pas un phénomène nouveau.

Nos premiers liens attestés remontent au XIIIe siècle lorsque le célèbre explorateur Marco Polo, né sur l’île croate de Korcula, a fait découvrir à l’Europe la richesse de la culture chinoise, établissant dans le même temps la première Route de la Soie.

Aujourd’hui, la Croatie attache une grande importance à la coopération et aux échanges économiques dans le cadre de l’initiative « la Ceinture et la Route ». Cette initiative ouvre la voie aux entreprises chinoises, de plus en plus nombreuses à montrer un intérêt pour la coopération avec la République de Croatie, surtout dans le domaine des investissements, dans les secteurs portuaire, aéroportuaire et énergétique.

Des entreprises chinoises qui investissent en Croatie

La Croatie jouit d’une situation géostratégique privilégiée, avec plusieurs ports importants comme ceux de Rijeka, Zadar et Ploče qui ont une position extrêmement concurrentielle sur les routes commerciales de « la Ceinture et la Route ».

À cet égard, la Croatie voit d’un œil favorable la participation d’entreprises chinoises à la gestion opérationnelle et logistique du port croate de Zadar qui est à l’heure actuelle un des ports méditerranéens les plus dynamiques. Le nouveau propriétaire chinois du port de Zadar investit à la fois dans la capacité du port ainsi que dans sa vaste zone logistique qui fait de ce port et de la zone économique qui s’y rattache la plus grande plate-forme de transbordement de produits chinois dans cette partie de la mer Méditerranée. À terme, Zadar devrait devenir le principal port d’entrée de produits chinois dans cette partie de l’Europe et un centre majeur d’opérations logistiques. Tout cela s’aligne sur le mémorandum sur la coopération dans les ports et les parcs portuaires industriels signé par le premier ministre chinois Li Keqiang et le premier ministre croate lors de la rencontre « 16+1 » qui s’est tenue à Riga. Les investisseurs chinois devraient également participer au financement de l’aéroport international de Zadar qui est l’un des aéroports les plus dynamiques de l’UE. Ainsi, Zadar, et plus largement la Croatie, sont désormais dans la ligne de mire des investisseurs chinois tournés vers « la Ceinture et la Route ». Le montant du projet s’élève à 1,2 milliard de dollars.

La Croatie approuve la construction du pont de Pelješac mise en œuvre par le consortium chinois China Road and Bridge Corporation. C’est le plus gros projet stratégique mené en ce moment dans notre pays et il devrait être achevé en 2019. C’est un projet qui revêt une importance historique car c’est la première fois qu’une entreprise chinoise remporte un appel d’offre lancé par la Commission européenne dans un État membre de l’Union européenne. C’est donc le premier projet de construction d’infrastructures dans un pays de l’UE qui sera mené à bien par une entreprise chinoise. Il recevra de la Commission européenne un fonds d’environ 380 millions d’euros. C’est une avancée remarquable pour la présence de la Chine sur la scène internationale et cela prouve que les entreprises chinoises sont capables de remporter une offre sur le marché le plus exigeant de la planète, connu pour ses standards extrêmement élevés. La partie chinoise accueille également favorablement l’attribution d’un tel projet, transparent et à dimension internationale, qui sera l’occasion d’expérimenter de nouvelles pratiques commerciales et qui bénéficiera à l’internationalisation des entreprises chinoises en général. Pour toutes ces raisons, nous sommes particulièrement fiers de la réussite de ce projet. Il représente environ 300 millions d’euros et sera complété par deux phases ultérieures qui porteront son montant total à environ un milliard d’euros.

Les deux projets mentionnés ci-dessus revêtent une importance extrême car ils donnent à la relation bilatérale une nouvelle dimension : le partenariat devient une relation stratégique. La Croatie jouit d’une position géographique unique et son gouvernement soutient activement l’ouverture des marchés croates et européens aux investisseurs chinois.

Le 23 janvier 2017, à Zagreb en Croatie, a été donné un spectacle artistique intitulé

« Joyeux Nouvel An chinois ». L’occasion de célébrer aussi le 25e anniversaire des

relations diplomatiques entre la Chine et la Croatie.

Une réponse enthousiaste de la Croatie

Ainsi, l’année dernière, la Croatie a réalisé une percée dans ses relations d’investissement avec la Chine et cela s’avère également vrai dans le secteur de l’énergie. En 2017, l’entreprise chinoise d’énergies renouvelables Norinco a lancé un projet éolien d’une valeur de 200 millions de dollars. De nouveaux projets devraient bientôt voir le jour dans le même secteur et les investissements chinois dans ce domaine, qui s’élevaient à 30 millions de dollars en 2016, pourraient atteindre plusieurs centaines de millions de dollars en 2018 et 2019.

Il faut aussi mentionner le récent succès en Chine de l’entreprise croate de voitures électriques Rimac qui a conçu la voiture électrique la plus rapide au monde, Concept One, un produit prestigieux, à la pointe de la technologie, aujourd’hui connu dans le monde entier. La coopération entre Rimac Cars et l’entreprise chinoise Camel, qui représente déjà plus de 200 millions de dollars d’investissements mutuels, est un excellent exemple de transfert de savoir-faire.

Enfin, s’il y a bien en Croatie un secteur en plein essor qui est en train de se faire un nom sur le marché chinois, c’est celui du tourisme. Ces deux dernières années, le nombre de visiteurs chinois qui ont fait du tourisme en Croatie a augmenté d’environ 60 %. L’année dernière, ce sont plus de 200 000 touristes de la partie continentale de la Chine qui ont visité la Croatie. En outre, la Croatie a réussi à attirer les premiers grands investissements chinois dans le secteur du tourisme qui représentent un montant de 300 millions de dollars.

Quant à l’établissement d’une ligne aérienne directe entre la Croatie et la Chine, d’intenses négociations ont été reprises en 2017 afin de trouver un moyen de réaliser ce pas décisif pour l’amélioration des relations économiques entre les deux pays.

La Croatie, tout comme l’UE, devrait réaliser un déficit significatif en matière de commerce de produits avec la Chine ; en 2016, la valeur de ses importations représentait presque huit fois celle de ses exportations.

Il convient cependant de souligner que l’ensemble des échanges de produits entre les deux pays a connu une augmentation de 11 % sur le premier trimestre de 2018 et que le nombre de touristes chinois en Croatie a augmenté de 56 % en 2017 et devrait continuer d’augmenter de façon significative. Selon une enquête menée par l’ambassade de Chine à Zagreb, plus de 80 % des citoyens croates considèrent la Chine comme un pays ami, 85 % la considère comme un bon partenaire commercial, et 86 % sont en faveur d’une augmentation des investissements chinois en République de Croatie.

L’année dernière représente un tournant historique dans les relations sino-croates puisque la Croatie a désormais une place de choix aux yeux des investisseurs et des économistes chinois, ce dont elle se réjouit grandement. C’est un retour symbolique au point de départ de la Route de la Soie, plusieurs siècles après le célèbre voyage de Marco Polo.

A lire aussi:

+plus Rendez-vous

chine-info.com

J’aime

Suivez nous sur Facebook chine-info.com

Suivez nous sur Twitter

@chine-info.com

suivre @chine-info.com

chine-info.com

Suivez-nous sur Instagram : chineinfophotos